Biographie

  • Tout a commencé par
un coup de foudre œdipien. La petite Maëlle Nizery réalisa soudain que
son père était le meilleur des hommes. « Aaaaaah papa, c'est toujours
le premier à me mettre devant la télé ! »
  • Mais comment attirer
l'attention d'un père dans une fratrie de quatre filles ? — concurrent
n°1 : LAURE ; stratégie : endosse le rôle de l'aînée responsable —
concurrent n°2 : SABINE ; stratégie : endosse le rôle de la petite
fille modèle — concurrent n°3 : MAËLLE ; stratégie : ??? — concurrent
n°4 : FLAVIE ; stratégie : n'a pas besoin de stratégie (chouchoute)
  • Heureusement la
petite Maëlle ne manquait pas d'idées… « Je sais !!! Je serai
l'artiste de la famille comme papa ! »
  • C'est ainsi qu'elle
entama sa carrière d'artiste (en herbe). « Écoute papa, j'ai inventé
un nouveau poème : « Le gros trou est grand. » FIN » « Super ma
chérie ! » (C'est pas gagné)
  • Au grand dam de son
père, le modèle de Maëlle en matière d'artiste était la cigale de La
Fontaine. Première leçon de piano… « Papa, j'veux faire du piano »
« Alors Maëlle, on va commencer par un peu de solfège. Et n'oublie pas
de travailler chez toi régulièrement si tu veux progresser
rapidement ! » (Travailler Solfège) « Papa, j'veux plus faire de
piano ! »
  • Pour lui éviter la
case solfège, le papa de Maëlle lui offrit une guitare et elle se mit
à -glander- chanter en vraie petite cigale. « RANGE TA CHAMBRE ! »
  • Elle devint fan des
chanteurs que son papa écoutait et écrivit sa première chanson à l'âge
de 15 ans pour suivre leur exemple. Les Wriggles Boris Vian Agnès Bihl
Barbara Aldebert Jacques Brel Maxime le Forestier Georges Moustaki
BRASSENS « Un poète qui chante c'est le pied ! Et puis la moustache
c'est trop cooool ! »
  • Mais les années
passant, Maëlle oublia ses prétentions d'artiste et s'inscrivit à la
faculté — cursus lettres modernes — pour se préparer à devenir
institutrice.
  • Maëlle, qui a
malencontreusement troqué ses couettes contre un béret et des
lunettes. « Héhé ! J'ai ma licence, à nous deux conceurs ! »
  • Mais renonça
finalement à son plan… (Et si j'allais écrire une chanson ?)
  • Optant pour un
métier plus adapté à sa nature -paresseuse- créative… « Je serai
animatrice culturelle ! » « Allez les loulous, on avance ! »
  • Cependant, bien que
Maëlle ait obtenu un diplôme professionnel (BPJEPS) et un emploi dans
l'animation, son papa se demandait si elle était vraiment faite pour
ce métier. (Alors… j'ai bien la trousse à pharmacie et les fiches
sanitaires de liaison. Pourquoi ai-je l'impression d'avoir oublié
quelque chose ?) « Allez les loulous, on avance ! » « MAELLE !!! »
  • Alors il lui fit une
proposition… « Ta mère et moi sommes prêts à t'aider si tu veux
devenir chanteuse… »
  • C'est ainsi que
Maëlle est devenue… « Cool ! Alors, j'ai besoin que tu payes… ma
formation dans le cursus auteur-compositeur-interprète de la
Manufacture Chanson, des séances studio, des séances photo, une sono…
de qualité bien sûr ! une nouvelle guitare, un bon enregistreur, une
autre sono, mais autonome celle-là, de nouvelles fringues » La FILLE À
PAPA MERCI PAPA